actual play,  Eau,  Elément,  histoire,  Monde,  présentation PNJ

Éresséah du Lagon, Sybille de l’Eau, 37 ans

Prénom : Éresséah

Famille : Du Lagon

Description : cette Sybille de l’Eau est habillée d’une robe de Yomuwhan vert et de Luskir. Sa peau, faite d’eau, est mouvante comme les courants de l’océan. Elle orne sa chevelure aqueuse de Tulipes Marines à sa senteur de jasmin et de coraux orangés. Elle mesure 1m55 pour un poids de 40 à 50 kg peut-être. Elle est accompagnée d’une fine brume, humide, salée et iodée avec laquelle elle joue. Elle inspire confiance et il est agréable d’être à ses côtés. On ne doit, cependant, pas oublier que l’eau qui dort et parfois bien dangereuse.

Elle ne pouvait dormir à l’intérieur. Il faisait bien trop sec. Elle se réveilla donc dans l’Akaba, le fleuve qui traverse Métalia. Elle aimait la sérénité des lieux, la pression de l’eau et l’odeur iodé et salé de l’eau. Au matin, l’activité humaine finit par la chasser. Les coups de rame transmettaient des ondes tonitruantes et les pots de chambre de la nuit, allaient rapidement la dégoûter des lieux. Elle sortit donc de l’onde pour s’avancer vers le bâtiment principal de la guilde. Elle venait de rejoindre cette institution suite à quelques déboires dans son ancienne famille. Elle espérait bien faire de cet endroit et de ses habitants, sa nouvelle communauté. Ne disait-on par qu’une simple goutte ne peut rien mais qu’un millier rassemblé peut renverser le monde ?

« Bonjour. Comment allez-vous ? (Elle fit passer une légère bruine fraîche et odorante dans la pièce). Je vais nous faire venir quelques boissons si vous le voulez bien. (Usant de sa maîtrise, elle fit sortir les boissons de leur bouteille pour qu’elles se jettent dans nos verres sans la moindre goutte à côté). J’espère que je ne vous importune nullement. Je suis à la recherche du chef de la guilde. Je viens de loin pour le voir. Je viens d’Aquaria, l’immense cité sous-marine. J’ai quitté ma communauté, ma famille et ma compagne à cause d’un problème de diplomatie dirons-nous. Ensuite, j’ai emprunté la Descende Inondée jusqu’au port de Tauranga, la partie immergée de l’Arteriae du Sud. La Régence m’ayant interdit l’usage du Vapeur, j’ai dû traverser les Terres Fertiles avec une halte dans la ville de Kor avant d’arriver à Métalia. Ce périple a été bien long et m’a laissé tout latitude pour réfléchir. Je me sens comme une goutte esseulée. Je dois retrouver une communauté pour m’accomplir. J’espère que cette guilde fera l’affaire. J’en ai entendu le plus grand bien. Je n’ai pas croisé grand monde pour le moment. (Elle fit revenir des boissons ainsi qu’une sorte d’algue comestible appelée Yomuwhan). Ne vous inquiétez pas. On peut en faire des vêtements mais c’est aussi très bon. Allez y goûter. (Un goût cru, légèrement iodé et salé, gluant, frais). Vous m’avez l’air bien fatigué. Vous devriez vous reposer. (Je ne suis pas surpris qu’elle remarque mon état. Encore une capacité commune des Aquas). J’espère que ce repas vous apportera forme et santé. Je vais vous laisser et descendre m’entraîner le temps que le chef arrive. »

Elle quitte la table promptement. Elle laisse sa place et son assise propres et sèches. Elle s’amuse avec un peu de liquide qu’elle a pris dans la carafe en descendant vers la salle d’entraînement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.