histoire

L’histoire d’Elestria

Cela fait tellement longtemps qu’elle est ici. D’ailleurs, le temps et l’espace lui semblent si grands et si petits à la fois qu’elle ne sait pas depuis combien de temps elle attend. Il lui est difficile de se décider et d’envisager l’avenir dans ce néant. Elle sent une force poindre, une force vivante et sauvage. Doit-elle la libérer ? L’ennui commence à la gagner et après des temps dont elle ne se souvient plus, elle décida d’accepter. Le temps et l’espace se précisèrent sous ses yeux et le monde prit vie. Il s’agissait alors de forces sauvages et brutes. Ses 4 éléments distincts, l’air, l’eau, le feu et la terre, offraient un spectacle à nul autre pareil. Elle profita de celui-ci pendant bien longtemps. Elle aimait regarder l’élément liquide en furie, la roche se briser puis se reconstruire, les vents violents souffler en surface et le feu des étoiles et des volcans briller d’une immense chaleur dans la nuit. Après moult temps, elle finit par se lasser. Elle n’avait personne avec qui partager ses fantastiques images, ses odeurs sauvages, ses sensations brutes et ses sons inoubliables. Elle voulait partager ces moments et les offrir aux autres. Elle voulait faire partager son goût et faire croquer ce spectacle à pleines dents à d’autres. Elle décida alors de faire naître des êtres capables de vivre sur ce monde sauvage et primordial. Ses petits êtres sortirent des éléments eux-mêmes et leur ressemblaient terriblement. Elle forgea de superbes souvenirs à les voir grandir et prospérer. Ils fondèrent des sociétés et forgèrent le monde à leur besoin. Elle adorait les voir s’extasier de ses créations et ne voulait pas intervenir directement sur leur destin. Bien sûr, certains l’avaient déjà aperçu et beaucoup soupçonnaient sa présence. Cependant, il sembla manquer quelque chose. Le monde paraissait bancal et les conflits commencèrent à apparaître sur ce que ses êtres appelaient Élestria. Ils décidèrent de créer une sorte de conseil de sage pour calmer les esprits et les caractères bien différents des quatre aspects. Mais cela ne suffit pas. Le fossé entre eux était devenu trop grand et elle ne put empêcher les éléments de se déchainer. Elle ne pouvait pas changer la structure du monde. Cela aurait eu de trop grande conséquence et elle ne voulait pas détruire ses créations. Elle vit alors le déséquilibre qui amputait le bonheur de son monde. Elle décida alors d’ouvrir son monde aux autres mondes qui l’appelaient au-delà de l’Étherium. De petits portails insignifiants se formèrent un peu partout et de nouvelles créatures apparurent. Le monde alla de plus en plus vite et les choses changeaient sans cesse. Sa soif de curiosité était infinie et son engouement pour ce monde sans fin. Elle participait à sa façon à toutes les créations des mains de ses petits êtres, qu’elle appelait familièrement Elestriens. Ces Elestriens ne se contentèrent pas longtemps des cinq éléments et usèrent du tout dernier, le métal, pour créer de curieuses machines. Ses engins apportèrent tout d’abord le bonheur, la joie et la prospérité. Mais quelque chose n’allait pas. Et lorsqu’une immense cité de machines fut achevée, elle comprit que ce monde était en danger. Jamais les Elestriens ne pourraient défaire de ce qu’ils avaient fait sans provoquer leur propre extension. Comment pouvait-elle les aider ? Elle dut sonder l’insondable et trouver ceux qui pouvait utiliser un pouvoir équivalent au sien. Elle décida d’ailleurs de s’incarner parmi eux pour les guider et éviter ces conflits sans fins qu’ils avaient l’air d’affectionner. Mais elle ne comprit trop tard qu’une autre énergie était à l’œuvre et découvrit qu’un pouvoir sombre et inquiétant commençait à gagner ce monde. Son pouvoir était dès lors fractionné et elle ne pouvait plus faire obstacle à celui-ci. Elle poursuivit alors son œuvre parmi ses créatures qu’elle aimait tant. Mais le temps la rattrapa et elle dut quitter ce monde. Elle repartit se ressourcer et se régénérer vers le sien ou alors étais-ce la fin dans ce néant ? Il n’y eut alors plus un bruit, plus une image, plus une seule sensation. Elle resta figée dans ce moment pendant un temps qu’elle ne saurait estimer dans un endroit dont elle ne sait que peu de choses. Puis, un jour, elle entendit une histoire qui parlait d’elle. Elle s’accrocha à se murmure lointain et revint sur ce monde dont elle avait presque tout oublié. Grâce, à l’une de ses enfants, elle put lutter et repousser la corruption dans l’instant. Elle put profiter rapidement du monde qui l’entourait de nouveau et voir ce que ses enfants avaient accompli. Mais ils devront continuer à le faire sans elle désormais. Enfin, elle priait pour pouvoir un jour voir le résultat car elle avait foi en eux et eux en elle…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *